Accueil | Activités | Part'âges créatifs

2017/06/01

Part'âges créatifs

Programme Part’âges créatifs

 


VERSION SOMMAIRE

 

Le programme Part'âges créatifs est un programme intergénérationnel d’activités créatives qui contribuent à renforcer les liens entre jeunes et aîné.e.s, entre aîné.e.s et jeunes, ainsi qu’entre jeunes/aîné.e.s marginalisé.e.s (en raison de leur supposée appartenance à une autre communauté) et les personnes de leur groupe d’âge.

Ce programme d’éducation populaire intergénérationnelle intègre des dimensions chères à des chercheur.e.s associé.e.s au Centre, notamment les éducations antiraciste et antisexiste.

Le sexisme et l’homophobie, le racisme et la xénophobie n’ont pas d’âge, ni de classe sociale.

Ce programme utilise le pouvoir des arts pour rapprocher les générations et les personnes peu importe leur différence, plus ou moins visible (sexe, orientation sexuelle, identité de genre, anorexie/boulimie, appartenance à une communauté culturelle/religieuse/spirituelle, handicap, déficience intellectuelle, trouble du spectre autistique, trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, etc.).

Il contribue à valoriser le respect entre les générations et entre les personnes; à favoriser la compréhension mutuelle et à développer la mixité sociale entre la population générale et les jeunes/aîné.e.s ; à donner à tou.te.s le goût de plus de solidarité sociale dans l'espace public, d'un meilleur accueil de la vulnérabilité sociale, des jeunes et des aîné.e.s issu.e.s des diversités, des personnes avec une mobilité réduite, une limitation fonctionnelle, vieillissantes ou pas ; toutes ayant droit à un accompagnement

Il permet aux jeunes d'apprendre davantage des aîné.e.s et des aîné.e.s d'apprendre plus et autrement des jeunes. Un très bel échange de témoignages, d’expériences de vie et de compétences sociales, en perspective !

Le programme propose des activités créatives qui sont ajustables aux bonnes pratiques de divers milieux, qui n’ont pas toujours eu l’occasion de travailler ensemble, mais que le programme permettra d’apprendre à se connaître, en proposant des activités collaboratives.

Il s'inscrit ainsi en complémentarité avec ce qui se fait déjà et en synergie avec ce qui plaît bien tant aux jeunes qu’aux aîné.e.s des milieux partenaires et des organismes membres du programme.

 

VERSION DÉTAILLÉE

 

Grandes lignes vulgarisées

Créer ensemble, co-créer, entre jeunes et aînés. Développer la créativité par les arts et par d’autres activités sensorielles. Partager son expérience et ses connaissances avec les pairs de son âge (entre jeunes, entre aînés) et entre les générations (entre jeunes et aînés). Voir si ces partages créatifs contribuent au mieux-être des participants, en évaluer les bienfaits pour en développer l’implantation (possiblement dans d’autres arrondissements que dans celui où s’est faite l’expérimentation du projet-pilote).

Favoriser la socialisation par la création, l’expression de la diversité et de l’identité par les pratiques artistiques collaboratives (inter’âges).

Promouvoir de bonnes pratiques entre des générations et des cultures : des pratiques qui s’inscrivent en continuité - et en collaboration - avec ce que font déjà d’autres organismes des milieux concernés (jeunes/aînés).

Créer des espaces pour se dire aux autres, avec d’autres. Se dire pour se montrer, se tenir debout, s’affirmer dans sa diversité. Ëtre ensemble, se sentir plus fort parce qu’ensemble, c’est le pouvoir des arts.

 

Pratiques et enjeux

Ce programme du Centre est conçu en collaboration avec des partenaires œuvrant auprès d’aînés et de jeunes, avec de l’expérience personnelle et communautaire les ayant amené à comprendre les enjeux et les effets individuels et collectifs qu’il y a pour chaque groupe générationnel à interagir/partager.

Ce programme permettra aussi le parrainage/marrainage entre aînés et entre jeunes. Ce lien social avec les pairs, d’un même âge mais dans une situation sociale différente (en rapport avec la mobilité, l’autonomie, la participation sociale, l’isolement, le bien-être et la santé mentale, etc.), constitue un enjeu complémentaire majeur : un lien social fragilisé que les sociétés de communication et de performance technologique tendent à ériger - et à élargir - en fossé entre ceux/celles qui s’inscrivent dans les goûts de la majorité sociale et ceux/celles qui ne le font pas (pour les raisons qui leur appartiennent).

Ce programme de (re)socialisation par les arts et d’autres pratiques sensorielles rejoint les mandats éducatifs du Centre, notamment les mandats d’éducation populaire, d’éducation à la citoyenneté (éducation au mieux-vivre ensemble des jeunes et des moins jeunes), de sensibilisation à la diversité et d’éducation au rapprochement interculturel (entre jeunes, entre aînés, entre jeunes et aînés).

Ces pratiques éducatives inter’âges et interculturelles constituent de bonnes pratiques, qui sont d’autant plus inspirantes pour les participant.e.s et les partenaires du programme que ces pratiques s’inscrivent déjà comme des pratiques encourageantes pour les milieux qui en reconnaissent et en promeuvent la richesse et l’utilité publiques.

 

Objectifs et retombées

Ce programme répond à des objectifs d’inclusion et d’intégration sociales de la Ville de Montréal et du gouvernement du Québec.

Ce programme permettra de créer des espaces artistiques collaboratifs/intergénérationnels définis comme des espaces d’expression individuelle et collective de soi, de sa diversité, de son identité, de sa différence, etc.

Plus que les correspondances intergénérationnelles, ces part’âges créatifs constituent des temps de socialisation, des partages humains entre des générations dont la créativité sera stimulée pour mettre en commun leur expérience, dont l’expérimentation de l’exclusion. Ces générations ont notamment en commun d’être peu écoutées/entendues socialement, bien qu’elles aient pourtant beaucoup à dire, à partager avec d’autres générations et déjà entre elles deux : les aînés et les jeunes.

S’inspirant du fort lien social intergénérationnel dans certaines communautés culturelles pour contribuer à le développer auprès de la majorité sociale du grand Montréal (pour que nos jeunes n’oublient pas nos aînés, ni nos aînés nos jeunes), ce programme répond à des objectifs municipaux et provinciaux : développer le lien intergénérationnel entre jeunes et aînés par des temps d’échanges et de témoignages (stimulés par des part’âges créatifs) et favoriser le rapprochement interculturel (dans un contexte d’islamophobie grandissant et de persistance de limites d’intégration des communautés noires montréalaises) entre la majorité sociale et les minorités culturelles (notamment arabes/musulmanes, noires, etc.).

Bien que les aînés soient sensés être favorisés et visibles (selon l’approche américaine des seniors), comme les jeunes, ils se retrouvent ici paradoxalement invisibilisés et/ou, au contraire, pointés du doigt, ostracisés, stigmatisés, etc. Dans les deux cas, les aînés ont en commun avec beaucoup de jeunes un vécu d’exclusion lié à l’expression volontaire ou involontaire d’une différence culturelle, une différence de genre, de milieu socio-économique, etc.

Parmi les objectifs et retombées du programme nous souhaitons développer le goût de la créativité artistique (créativité par les arts « traditionnels », créativité musicale, théâtrale, culinaire, etc.) afin de contribuer au mieux-être social des aînés et des jeunes, pour leur (re)donner le goût du social (de la participation sociale et scolaire pour les jeunes), pour les enjoindre et les encourager à socialiser par les arts (par des activités créatives libres, sans jugement des pairs, etc.).

Contribuer à la promotion de saines habitudes de vie tant chez les jeunes et les aîné.e.s, au renforcement de la persévérance scolaire et de la réussite éducative des jeunes, à la valorisation de la participation sociale, citoyenne et politique des aîné.e.s, comptent parmi les objectifs de ce programme. Ses retombées seront mesurées et évaluées par une recherche valuative mixte sur ses bienfaits auprès de jeunes et d'aîné.e.s participant.e.s dans les arrondissements montréalais et ses régions d'implantation. L'évaluation mixte des bienfaits du programme auprès des jeunes et des aîné.e.s, et son implantation sous forme de projet-pilote dans d'autres régions que celle du grand Montréal, permettront de développer son implantation et d'adapter ses activités aux régions et aux organismes partenaires.

 

Activités proposées

Fresque murale (graffitis intergénérationnels : les jeunes apprennent aux aînés comment et quoi faire; les aînés s’aventurent sur un terrain inusité et inscrivent eux/elles aussi leurs revendicateurs politiques et sociales).

Tricot-graffitis (les mamies/et papis éventuellement apprennent aux jeunes à tricoter et, en retour, les jeunes leur apprennent à installer leur création dans des lieux autorisés).

Un écran pour deux : échanges/communautés de pratiques numériques (des jeunes aident des aînés dans leur pratique d’internet : optimisation de la participation sociale des aînés, de leur accès aux services et aux activités sociales et communautaires; et prévention de l’âgisme numérique envers les jeunes et parfois envers les aînés branchés par leurs pairs).

Danse inter’âges : duos dansés ou groupes de jeunes dansant en alliance avec des aînés, dans une perspective de show/spectacle à Montréal, ville amie des aînés, approchée pour accueillir ce spectacle.

Théâtre d’improvisation et d’empowerment intergénérationnel, en collaboration avec la troupe Lindex, troupe d’improvisation multidisciplinaire, dont les activités (danse, théâtre et musique) invitent les personnes à se libérer du poids de l’erreur, du contrôle, etc.

La musique n'a pas d'âge: orchestres et chorales intergénérationnelles (musique instrumentale et chant par des jeunes et des aîné.e.s d'Hochelaga-Maisonneuve et d'autres arrondissements de Montréal).

La cuisine n’a pas d'âge: dans des ateliers participatifs, le savoir-faire d’aîné.e.s en matière de cuisine sera partagé avec les jeunes générations/adultes, curieuses et ouvertes d’en apprendre plus sur cet art et la créativité qu’il stimule!

La couture n’a pas d’âge: personnaliser un vêtement qu'on affectionne particulièrement selon son vécu.

Projet associé: Projet Blue Jeans (facebook)

Activités associées:

Prix des lieux intergénérationnels et des écoles en rose: prix de reconnaissance pour les lieux intergnérationnels et pour les écoles valorisant particulièrement les diversités (selon notre mission)

 

Résumé préliminaire pour la recherche évaluative mixte du programme Part'âges créatifs

Part’âges créatifs est un programme communautaire artistique favorisant l’interaction et le partage entre des jeunes et des aînés participant à des activités contribuant à développer leur créativité artistique et sensorielle. Initié et conceptualisé par le Centre, ce programme créatif intergénérationnel fera l’objet d’une évaluation plurielle : du partage des savoirs pratiques et théoriques entre les participants, de l’amélioration de leur qualité de vie et de leur mieux-être (favorisés par ces temps de participation sociale et de vivre-ensemble) et de la valeur et des retombées de ces pratiques intergénérationnelles artistiques (comme étant de bonnes pratiques, encourageantes, innovantes et inspirantes). En favorisant la création de nouveaux espaces artistiques intergénérationnels (des espaces collaboratifs qui permettront l’expression individuelle et collective de soi) ainsi que l’expression de sa diversité, de son identité et de sa différence, ce programme intergénérationnel contribuera à mettre en œuvre et en application le savoir-être utile au mieux-vivre ensemble des uns avec les autres, des personnes vulnérables et de la majorité sociale.